Bienvenue dans la commune de Mertzwiller !
  L'HISTOIRE DE MERTZWILLER
  Mertzwiller en photos
  Mairie, 17 Rue de la Liberté - BP 10 - 67580 Mertzwiller
Tél. 03 88 90 30 02 - Fax 03 88 90 18 13
  Maire : Jean-Claude Strebler - Contact Email : mairie@mertzwiller.com
  Situation géographie : Dans la vallée de la Zinsel, village situé dans une cuvette
et aux abords des basses collines boisées
(forêt de Haguenau).




Les armoiries de Mertzwiller




Armoiries doubles, à Mertzwiller.
"De gueules, au chevron d'or accompagné de trois coquilles du même, deux en chef

et une en pointe".

"D'argent au fer à cheval de sable à sept trous ajourés du champ, quatre à dextre,
trois à sénestre, au coeur de gueules renversé posé en abîme,
entourés de deux branches de laurier de sinople et fruitées de gueules,
les tiges passées en sautoir et nouées de gueules en pointe"

Les armoiries de Mertzwiller restent une énigme.
La première description représente, peut-être, les couleurs d'une personnalité ! Laquelle ?
La seconde description est plutôt d'inspiration religieuse et locale.
Mais pour certains :
le coeur représente le village, le fer à cheval représente la forêt qui
l'encercle les trous du fer à cheval représentent chacun les différents axes d'entrée et de
sortie de la commune.
Les feuilles de lauriers symbolisent quand à elles l'origine romaine !

Les deux blasons cohabitent dans ce village, ils sont pour les uns une acceptation des deux
versions et pour d'autres une source de conflits ! Les murs de la petite ville ont aussi leur mot
à dire !
Si le blason officiel de Mertzwiller ne parle pas, les habitants se sont créés un autre plus parlant !



HISTOIRE




SIGNIFICATION DU NOM "MERTZWILLER"
Ce nom est composé de MERTZ et WILLER
Mertz provient de Morinzanuuileri un personnage appelé Maurinzanus (en 764)
(Le nom de famille Morins provient de la même racine).
"willer" vient du latin "villare", le mot ayant été utilisé pour désigner un petit groupe de maisons
(un village).
Pour cette localité, la signification serait :
Ferme de Maurinzanus




GENERALITES
Population de 3546 habitants (les Mertzwillerois), altitude 160 mètres,
Ancien village impérial. Village de défrichement fondé par les moines de Neubourg.
Vestiges préhistoriques (outillage néolithique), et gallo-romains.
Relief de Mercure et Diane (2ème) dans le mur de l'église.
Rempart (?) ancien dans la forêt au sud du village.
Eglise 1781-1785 par Salins, dit de Montfort, agrandie au 20ème siècle.
Eglise luthérienne 20ème. Cimetière israélite.


M.
Jean-Claude Strebler nouveau Maire de Mertzwiller (2014)




L’existence de Mertzwiller est attestée depuis l’époque celtique.
Des fouilles révèlent qu’à l’époque romaine, le village est situé sur une voie
de communication reliant Mittelhausen à Gundershoffen.


Bas relief (Gallo-Romain) représentant Diane et Apollon,
trouvé à Mertzwiller, exposé au Musée de Niederbronn.


Au Moyen Age, en 968, l’empereur Otton Ier fait don du village à sa femme Adélaïde.
A la mort de cette dernière, la localité redevient possession impériale. Ensuite,
la commune fait l’objet de donations et d ’échanges entre princes, barons et comtes.
Elle appartient ainsi à Eberhard Sponheim, puis à Bogener de Haguenau dont les fils
la céderont à la Famille de Lichtenberg. A cette époque, Mertzwiller est rattachée
à la seigneurie d’Oberbronn. En 1480, la seigneurie toute entière est remise à
la famille des Bitche-Deux Ponts, avant d’appartenir aux Linange-Westerbourg
jusqu’à la Révolution.

Vers 1564 le village passe au protestantisme, Mertzwiller sera ensuite ravagée
par la Guerre de Trente Ans et les habitants chercheront refuge dans la forêt.
En 1645, le village est encore désert, les terres restent en friches et beaucoup
de lots sont caducs. Le repeuplement se fait doucement et doit beaucoup à
l’immigration.


En 1907, le pont séparateur de la commune.


En 1684, le village devient une cure royale, les deux tiers de la population
sont alors catholiques. A la fin du XVIIème siècle le catholicisme et le
protestantisme sont tolérés par l’instauration du simultaneum par Louis XIV.
A l’époque le village ne pouvait se développer de façon considérable car
le sol sablonneux ne se prêtait guère à l’agriculture. En 1784, Mertzwiller
compte encore moins de 1000 habitants.
Au XIXème siècle, la commune, alors typiquement agricole et forestière,
devient un bourg industriel avec la création des manufactures textiles en 1837
et l’installation des forges de Mutterhausen rachetées ensuite par les De Dietrich
en 1844. La région de Niederbronn-Mertzwiller fut, entre 1750 et 1850, celle
où la pression démographique était la plus forte. Cette transformation
s’accompagne par une mutation sociale, on voit apparaître des ouvriers-paysans
cultivant la terre et travaillant à l’usine. En 1840, on recense plus de 2 000 habitants,
et les usines De Dietrich sont désormais la ressource principale.
Les conflits franco-allemands de 1870 et 1914-18 épargnent relativement le village.
Par contre celui-ci est détruit en grande partie lors de la Seconde Guerre Mondiale.
Durant les conflits, Mertzwiller, avec sa position stratégique sur la Zinsel, devient
un enjeu majeur et un point de passage obligé. Cela entraîne de durs combats
qui en font la commune la plus touchée du canton de Niederbronn.
En mars-avril 1945, la population évacuée revient dans une commune dévastée.






Liens Web :
http://www.suss-auto.com/
www.mertzwiller.fr
Station Météo à Mertzwiller
http://www.saintex.fr/
Cimetière Juif de Mertzwiller
Anniversaire pompiers Mertzwiller
Une famille de Mertzwiller
Fait partie de la
ComCom de Niederbronn
http://www.pharmacie-mertzwiller.com/
Resto 2 clefs
Roi des Gitans
AlsaChape
facebook
Sanitaire
Tennis
...





(Photo de www.mertzwiller.fr)

Il existe encore un maréchal-ferrant à Mertzwiller :
Monsieur Arnaud ZIMMER Ecurie de la Zinsel - 9 Rue des Lilas
67580 MERTZWILLER
06 84 17 33 83 - 03 88 90 46 10
Email : zimmer.arnaud@wanadoo.fr
Activités du club :
Cheval-Club, Poney-Club, Écurie de propriétaires,
Promotion de l'équitation au sein d'une entreprise,
Tourisme Équestre.
http://www.ecurie-zinsel.fr/






























 

 

  Tous droits réservés 2005 - Bernard SCHMITT (Reichshoffen)