Bienvenue dans les communes du nouveau canton de Reichshoffen !
   
  PRESENTATION DE LA COMMUNE WALBOURG-HINTERFELD
  Email : mairie@walbourg-hinterfeld.fr
   
  Maire de Walbourg : Francis SCHNEIDER





HINTERFELD




HINTERFELD - Photo ECTM.
Le Hameau de Hinterfeld fait partie de la commune de Walbourg.
507 habitans (505 catholiques, 2 luthériens)


En 1119, Abbaye de bénédictins Sainte-Walburge reçut la commune de Durrenbach et
le hameau de Hinterfeld comme biens propres et plus tard les villages de Biblisheim
et Laubach.
Aujourd'hui Walbourg et Hinterfeld ont fusionné.

Hinterfeld fut officiellement créé au 18ème siècle et comptait 25 maisons pour 131 habitants
vers 1900.
Jusqu'en 1839, les habitants de Hinterfeld allaient à Walbourg pour entendre la messe.
Cette année-là une église fut élevée, grâce à Michel SAGLIO, maire de Walbourg.


Eglise Saint-Michel à Hinterfeld.



Les villageois de Hinterfeld sont surnommés Hüehner (poules) et Hähn (coqs)






WALBOURG


Noms anciens de Walbourg :
Sankt Walburg, Walenbourg, Saint-Walbourg, Sainte-Walpurge, Walburg


WALBOURG
Le nom de Walbourg est une déformation de Sainte-Walburge, la patronne de l'abbaye.



SUPERFICIE - ALTITUDE


Le ban communal s'étale sur une superficie de 533 ha
Altitude minimum 146 m – maximum 177 mètres.



EVOLUTION DE LA POPULATION


En 1793, il y avait 412 habitants.
En 2012, la commune comptait 829 habitants.
Depuis mars 2015, ce village est rattaché au nouveau canton de Reichshoffen.



ARMOIRIES




Les armoiries de Walbourg se décrivent de la façon suivante :
« D'or aux trois lions léopardés de sable, lampassés de gueules, passant l'un sur l'autre,
au chef de gueules chargé d'une volute de crosse du champ mouvant du trait du chef. »



Explication :
Ce sont les armes de la famille des Stouffen (Hohenstaufen), associées à la crosse abbatiale de
sainte Walburge.



HISTORIQUE




Walbourg doit son origine, mais également sa dénomination, au monastère qu’elle abritait, dont
il ne subsiste que l’église abbatiale.
L’abbaye bénédictine de Walbourg fut fondée en 1074 par 2 moines: Wibert et Mancius. Selon
la tradition, ces derniers auraient établi leur cellule monacale près d’une source consacrée à
sainte Walburge, à laquelle fut dédiée la fondation.
En 1456, l’abbé Burkard von Müllenheim apporta des transformations importantes à l’église
primitive par la surélévation des murs latéraux de la nef et par l’ajout des parties orientales.
Après une longue période de prospérité, un coup fatal fut porté à cette abbaye par les
destructions dues à la guerre des Paysans, en 1525. C’est à cette époque que disparut le
cloître. Peu après, vers 1544-1546, le monastère fut incorporé au chapitre de Wissembourg.
Sous Louis XIV, en 1685, un arrêt du conseil d’état en transféra la propriété au Séminaire de
Strasbourg qui en bénéficia jusqu’à la Révolution. En 1790, les biens de l’abbaye furent
confisqués (environ 1400 hectares), puis en 1796 vendus et Sainte-Walburge prit le nom de
Walbourg.
Les vitraux furent classés monuments historiques en 1862 et l’église en 1898.
Les bombardements de 1945 la frappèrent durement et détruisirent notamment une partie des
voûtes du chœur.
De 1967 à 1971, d’importants travaux de restauration eurent lieu, mettant à jour la partie romane
de la nef. Ils permirent d’offrir à l’Abbatiale son bel aspect primitif actuel. Désormais on peut lire
sur ses murs, comme dans un livre ouvert, l’histoire de cette église romano-gothique.

Extrait du Bulletin municipal Décembre 2014 Walbourg-Hinterfeld


Merci d'apporter vos compléments d'informations.






LES HABITANTS


Les habitants de Walbourg sont appelés WALBOURGEOIS(ES).



PHOTOS



Dans l'enceinte de l'école du Séminaire des Jeunes, le bâtiment administratif de cette
école est égalemment appelé le "Château".












A moins d'un kilomètre du village, le "Quartier Gare" de Walbourg.



Ancienne gare de chemin de fer de Walbourg







Liens webs (à compléter) :
Ecole des Jeunes
Commune
Parents d'élèves



     

  Tous droits réservés 2015 - Bernard SCHMITT (Reichshoffen)