Bienvenue dans la commune de UTTENHOFFEN !
  L'HISTOIRE DE UTTENHOFFEN
  Mairie, 9 rue Principale, 67110 Uttenhoffen Tél et Fax 03 88 72 92 33
Maire : Albert JOST
- Email : uttenhoffen@wanadoo.fr
  Quelques photos de Uttenhoffen
  Population : 171 habitants (2004)
  Situation géographie : Confluent de la Zinsel du Nord et du Falkensteinbach.
Situé dans le pays de Hanau. Forêt communale.



Il existe une commune
Uttenhofen en Allemagne
mais également un jeu très célèbre sur PC qui s'appelle "Uttenhofen",
inspiré de la Campagne Prussienne avec le Général Mezzanelli en 1806
(victoire Bavaroise),
Uttenhofven est aussi un nom propre slave,
mais nous allons nous arrêter dans le village de Uttenhoffen en Alsace.



UTTENHOFFEN
Le village le plus prospère au 18ème siècle (de la seigneurie d'Oberbronn)
Le plus petit village (dans le temps) du canton de Niederbronn
La plus petite église d'Alsace

Le plus grand bien d'habiter dans cet espace !
Un village qu'on aime !
Le village des extrêmes !



Localisation sur la carte de Casini, datant de 1815.


HISTOIRE


Les armoiries de Uttenhoffen



"Parti d'argent à deux fasces de gueules
d'azur à trois alérions d'argent
, deux en chef et un en pointe"
La couleur d'azur et les trois aigles déployés d'argent sont les armoiries du comte
de Leiningen,
la partie gauche est identique au blason de Niedermodern
et rappelle les armoiries des Ochsenstein !
Mais les armes des Ochsenstein sont de gueules à deux fasces d'argent tandis

que la partie gauche du blason de la commune est
d'argent à deux fasces de gueules, peut-être une erreur d'inversion de couleur ?

En tout cas, Uttenhoffen a effectivement appartenu aux comtes de Leiningen et
Ochsenstein.
(© Bernard SCHMITT)





L'entrée du village (décembre 2008)


SIGNIFICATION DU NOM "UTTENHOFFEN"

Des noms de personnes : Utenhoff/Uttenhofven/van Utenhofen ont existé
(sûrement d'origine slave)
peut-être le nom du village est inspiré d'un tel nom de famille, à vérifier ?
Ancien nom OTTENHOUSSEN (au 18ème siècle) signifiant "la propriété du plateau"

d'après une racine paléo-eurpéenne (W)UT.
Autre signification, de l'Allemand UDAN et voudrait dire "rivage boueux, lieu marécageux"
provenant d'un ancien nom d'oiseau UTTENSCHWALBE "la cigogne noire".
Uttenhoffen se situant au croisement de deux rivières le Falkensteinbach et la

Zinsel du Nord.
En français on peut dire que les habitants s'appellent les Uttenhoffenois(oises)





Les surnoms des habitants :
Les habitants sont aussi appelés "Gagummer" (Concombre), "Kürbsefrässer"

(Les bouffeurs de citrouilles), les "Narre" (les fous) et encore "Gälruewewasser Trincker"
(Buveurs de jus de carotte).





GENERALITES
Population 171 habitants, altitude 170 mètres.


Le Maire Albert JOST rempile pour la 5ème fois, en 2008, dans la commune bleue !






C'est une maison bleue, addosée à la colline, on y vient à pied, on ne frappe pas ...
c'est à Uttenhoffen ... (Photo Bernard SCHMITT)


A la confluence de la Zinsel du Nord et du Falkensteinerbach, le site d’Uttenhoffen
est habité à l’époque romaine. Des découvertes archéologiques attestent une
occupation plus ancienne.

Au XIVe siècle, le village appartient aux Ochsenstein qui y possèdent un moulin
dès 1286. En 1485, il parvient aux Deux-Ponts-Bitche, puis en 1570 aux
Hanau-Lichtenberg et finalement en 1709 aux Linange.

Au XVIIIe siècle, Uttenhoffen apparaît comme le village le plus riche de la
seigneurie d’Oberbronn dont il fait partie.

Le site de la localité est déjà habité durant la période romaine et des trouvailles
préhistoriques témoignent d'une occupation plus ancienne encore.

Trouvailles néolithiques et du Hallstatt. Briques et sculptures romaines.

Vers 12ème siècle, les "Born" (originaires des villages dans les Vosges) avaient le
Bailliage du territoire portant leur nom, qui s'étendait de la Zinsel jusqu'au Schwarzbach,
comprenant entre autres Uttenhoffen.


Au XIVème siècle, le village appartient aux Ochsenstein. Qui y possédait dès 1286 un moulin.

En 1485, il parvient aux Deux-Ponts-Bitche, puis en 1570 à leurs héritiers, les
Hanau-Lichtenberg. 1707 aux héritiers des comtes de Leiningen.

En 1709 le bailliage de Niederbronn, dont il fait partie, revient après un procès interminable
aux Linange. Dans une description de la seigneurie d'Oberbronn à laquelle appartient alors
le village, datant de 1734, on indique que la dîme est partagée entre les Linange, les
Durckheim (dîme des grains) et le pasteur de Mietesheim (dîme du vin) sans qu'il ne
desserve la paroisse. La petite dîme est partagée entre les Gayling et le Pasteur de
Gundershoffen.


Au 18ème siècle, Uttenhoffen apparaît comme le village le plus
riche de la seigneurie d'Oberbronn.

Vers 1790, l'autrichien Wurmser avait fait construire vingt-sept ouvrages fortifiés de
Drusenheim à Lembach, en passant par Bischwiller, Marienthal, Schweighouse,
Mietesheim, Uttenhoffen, Gundershoffen, Reichshoffen, Froeschwiller, Woerth
et Goersdorf. Son quartier général était à Haguenau.



Nature morte à Uttenhoffen



Sculpture végétale à Uttenhoffen (Photo KudelMudel)


Aujourd'hui encore, c'est un village typiquement alsacien avec les traditionnelles Maisons
à colombage.

La réforme est introduite en 1552, la paroisse est filiale de Gundershoffen. L'église est
simultanée depuis 1758.
Temple Saint-Jean-Baptiste, église paroissiale, le choeur voûte est la partie la plus ancienne,
elle date du 16ème siècle; la fenêtre axiale pourrait être antérieure; le culte catholique y est
célébré une fois par an. La nef baroque a été entièrement reconstruite en 1762; cette date
est gravée sur le linteau de la porte d'entrée ouest; l'ensemble a été restauré en 1988, 1989.
C'est un petit édifice de plan rectangulaire, plafonné, terminé par un choeur étroit couvert
d'une voûte d'ogives à clef en blason (trois bandes horizontales); dans le mur nord-est
creusée une armoire eucharistique; arc triomphal en plein-cintre; le clocher en pan de bois
s'appuie sur l'élévation ouest; il est surmonté d'un toit à l'impériale; le cimetière qui
se trouvait autour de l'édifice a été supprimé.


La plus petite Eglise d'Alsace (Photo Bernard SCHMITT)


Uttenhoffen peut se vanter de posséder la plus petite église
paroissiale d'Alsace (ce n'est pas une chapelle).
Cette Eglise protestante (n'est pas une chapelle, chez les catholiques une chapelle n'est pas
le siège d'une paroisse, on ne célèbre pas le saint sacrement l'Eucharistie "sainte cène",
il n'y a pas de litturgie, c'est la fonction qui différentie une chapelle d'une église et non la taille -
chez les protestants qu'importe ou l'on officie le culte : soit au temple, à l'église ou dans
un lieu neutre), se compose d'un choeur carré de style roman et gothique, voûté, du
XVIème siècle et d'une nef également carrée perçée de chaque côté de trois fenêtres
en plein cintre. Une porte dont la clef de cintre est datée 1762. Le clocher chevauchant
le toit au-dessus de la façade, est coiffé d'un ravissant petit oignon de plan carré,
clocheton à colombage. Dans la nef, grande comme une chambre d'habitation, on a
trouvé moyen de placer une tribune, sur laquelle un harmonium fait fonction d'orgue.
Eglise mixte, le culte catholique y est célébré une fois par an.


Photo extraite du livre de Gundershoffen, le pont de Uttenhoffen détruit en 1946.


En 1807, les confessions religieuses principales sont :
Catholiques : 59%
Luthériens : 38%
Calvinistes : <1%
Juifs : 1%



Vue sur le village, à travers bois et champs (Photo BS).



Liens Web :

Fait partie de la
ComCom de Niederbronn
Photos "Arbre Vert" Uttenhoffen
http://forge.bleue.free.fr/
http://www.jardinsdelafermebleue.com/
http://d.staub.pagesperso-orange.fr/pages/sunset_index.html
Les carnets de Philli
Reportage TV3V
Staub Nature



Photo de Daniel Staub - Uttenhoffen en 1910.






UTTENHOFFEN VUE D'EN HAUT !



Désormais les vues aréennes des différents lieux du canton sont disponibles sur le Web.
Vue sur Uttenhoffen.




"Une chenille", illustration sur le mur avant d'entrer dans le village, en venant de Gundershoffen


MESSAGE Octobre 2013 :
Je viens vous féliciter à propos des photographies du village de Uttenhoffen que je découvre en
" feuilletant " la toile.
J'étais à la recherche de la couleur bleue dans la vie des humains quand j'ai découvert le bleu de
Hanau et pas à pas, après la jolie chapelle de Sarrebourg où les vitraux de Chagall allume
merveilleusement bien les bleus qu'il affectionnait ( et que j'aime aussi beaucoup ! ), me voici donc
sur votre page.
Je ne sais si vous avez continué vos " voyages " et rapporter d'autres aussi jolis reportages,
en tout cas, sachez que j'ai pris vraiment plaisir à contempler ce charmant village.
Cordialement,
M-C A.
Photos Uttenhoffen



























 

 

  Tous droits réservés 2006 - Bernard SCHMITT (Reichshoffen)