Bienvenue dans la commune de REICHSHOFFEN !
  L'HISTOIRE DE LA VILLE DE REICHSHOFFEN
  La forterresse ...
  Tours de guet, remparts, portes de Woerth, de Bitche, du Milieu
  Il y avait plusieurs tours à Reichshoffen.
  8 tours de guet, 3 tours-portes (1 avec prison), 4 tours du château fort ... !




LA FORTERESSE DE REICHSHOFFEN



D'après une aquarelle militaire du 17ème siècle, il y avait plusieurs tours à Reichshoffen !

Un ancien plan militaire fiable, indique 4 tours cylindriques pour la forteresse du château,
3 portes (tour à section carrée dont 1 aménagée en prison), 8 tours de guet cylindriques ...

Un mur d'enceinte entourait le village à proximité d'un cours d'eau qui fait obstacle.
Certaines tours cylindriques semblent en ruine (surtout les côtés Sud et Est), seules trois
tours sont munies d'un toit conique, les autres sont en ruines.
La tour actuelle de la Rue des Remparts semble être cachée par le château !
Les 3 portes :
La porte de Woerth est en ruine.
La porte intérieure (Mitteltor) du premier mur d'enceinte est munie d'un toit ainsi que la porte
de Bitche vers Niederbronn.
Sur ce dessin, le mur d'enceinte est intégral et en bon état, il forme le contour de la seconde
enceinte fortifiée.
La petite église au clocher central est située vers le Nord. Toutes les habitations sont dans
l'enceinte fortifiée.
Aujourd'hui, il ne subsiste plus qu'une portion du mur d'enceinte et 3 tours dont une reste à
restaurer !



Sur le plan du cadastre actuel, la structure globale fortifiée de la cité ancienne se devine
(en rouge).



En superposant la vue aérienne faite par Mme Nicola et un ancien plan, on peut repérer
l'emplacement exact des tours et des portes d'entrées.
Les 3 cercles jaunes indiquent les tours non mentionnées sur un ancien plan de 1759.
Le cercle orange indique l'emplacement de l'actuelle tour élévateur hydraulique.



Visualisation en rouge du contour des remparts. Les ronds rouge indiquent l'emplacement
des tours de guet.

En rouge continu, les vestiges existants de la forterresse, en rouge pointillé, le tracé des
fortifications. La ville haute est le noyau urbain primitif de l'ancienne forteresse.
D'après une aquarelle militaire du 17ème siècle, il y avait 8 tours + 4 tours du premier
château et 3 tours carrés, au total 15 tours !



PETITE ANALYSE


Sur cette perspective, lorsqu'on effectue un tracé pour relier des différents points extrêmes
on peut faire plusieurs constats : les 3 lignes sont à peu près parallèles.


Le tracé de la première ligne Sud aligne les 2 tours de la Rue du Château avec la Tour Nord
du château fort. La Tour de la Rue des Remparts serait cachée par cette grande tour !



La deuxième ligne droite est la délimitation Nord de la première enceinte fortifiée.
La Tour des suédois, la Mitteltor et la Tour manquante de la place de la Charte sont
alignées. Ce mur a presque complétement disparu sur ce dessin.
Une quatrième tour, sûrement plus petite est cachée et se trouvait sur l'île Luxembourg !

La troisième ligne, avec la tour disparue dans le cimetière actuel s'aligne avec la porte
de Bitche et la tour de la maison du Bailli sur l'île Luxembourg.

La présence d'une grande tour intérieure (Mitteltor) fait vraissemblablement fonction de prison



Première enceinte fortifiée délimitée par la ligne médiane bleue.
Ce plan de masse confirme cette analyse !
Remarquons la représentation symbolique d'au moins deux tours, le cercle n'est pas
entièrement fermé et signifierait des tours ouvertes vers l'intérieur de la cité.


Récapitulatif :
Tour de Guet cylindrique dite "ouverte à la gorge" : 8 (dont 6 tours d'angle)
Tour cylindrique fermée du château fort : 4
Tour Porte à section carrée : 3
Eglise dans l'enceinte : 1



TOUR 1 (des suédois)



Au total il y avait 8 tours de guet, 3 d'entre elles subsistent encore de nos jours.



La ville était ceinte de murs dont subsistent quelques éléments et trois tours cylindriques.

La première tour : "Tour des suédois" date du 13ème siècle.
A la base 6 mètres de diamètre et plus de 10 mètres de hauteur
(Altitude 178 mètres).

Tour des Suédois, c'était celle qui était la mieux conservée !



Tour des Suédois, restaurée en 2007.



La tour n° 1.



TOUR 2 (en ruine)



La tour d'angle de la Rue du Château.



La Tour restante en ruine, Rue du Château dans un état convenable en 1960.
La tour 2 est démunie de sa partie supérieure ouverte et d'architecture fragile.



Située au 24, Rue du château et visible depuis l'habitation Bertiaux.
A la base, un diamètre de 6 mètres, et une faible hauteur restante.



Vue intérieure en ruine dans une propriété privée (Rue du Château) sert pour un coin
détente, état avant restauration !? Photo 2015



La tour dans les années 1990.



TOUR 3 (Rue du Château)



Deuxième tour dans la Rue du Château (tour disparue de nos jours)



TOUR 4 (Rue des Remparts)



Aquarelle de carte postale de 1898, avec la Tour des Remparts et L'île Luxembourg.



La Tour des Remparts vers les années 1950



La tour de la Rue des Remparts vers 1965



Avant la restauration la Tour de la Rue des Remparts, celle-ci présentait une végétation
importante. Il a fallut l'enlever.



La Tour de la Rue des Remparts, avant la restauration.



Avant la restauration, une brèche est située au pied de la tour.

La dernière tour ronde se trouve Rue des Remparts, accessible par l'île Luxembourg.

Avec une hauteur d'environ 10 mètres avec un diamètre de plus de 5 mètres.
Dans l'arrière plan, le clocher d'église le plus haut d'Alsace (pour certains) avec 72 mètres
.



Tour Rue des Remparts.
C'est l'unique tour qui flanquaient les remparts, ce n'est pas une tour d'angle.



TOUR 5 (disparue, Place de la Charte)




Plan d'élevation du mur d'enceinte et d'une tour (vue extérieure de la cité)
La tour de la place de la Charte a complètement disparue. Il faudrait effectuer un tracé au
sol pour matérialiser la présence de cette ancienne tour de guet.

Le chemin des rondes n'est pas visible.



TOUR 6 (disparue, sur l'île Luxembourg)



La tour 6, en rouge, était sûrement une petite tour d'angle !
C'est la deuxième tour sur l'île Luxembourg.
Cet endroit devait être soigneusement protégé par la présence de 3 tours car le cours
d'eau du Schwarzbach sillonnait dans la cité fortifiée. Les points d'entrées et de sorties de
la rivière étaient considérés comme des zones sensibles à surveiller de près !
En bleu, les deux portes d'entrées.



TOUR 7 (disparue, sur l'île Luxembourg)




La tour accolée à l'ancienne habitation du Bailli.



Maison située sur l'île Luxembourg, dont la tour de guet a été détruite vers 1918.
(Photo vers 1900, original de la famille AUBRY, copie communiquée par F. PHILIPPS)

Cette tour était située sur l'île Luxembourg, ce vestige de tour de guet étant démunie de la
partie supérieure ouverte à structure fragile. Elle a complètement disparue.
Il serait judicieux de refaire un tracé au sol pour localiser cette ancienne présence !



La TOUR 8 (disparue dans le cimetière)



Dessin d'une tour avec rempart et avec une coupe de la partie supérieure.

La dernière tour était placée dans le cimetière actuel (derrière la tombe Ober Auguste).
Probablement une tour ouverte à la gorge.
Sur ce dessin, une coupe du mur rempart avec le chemin de ronde d'ont l'accès se faisait
par une ouverture latérale dans la tour.
L'ouverture supérieure permettait de rapidement approvisionner les gardiens dans la tour
par un système de treuil et donnait une ouverture large sur la cité pour la surveiller.



L'accès au chemin de ronde sur la muraille se faisait par une ouverture située en hauteur.
La porte est toujours visible sur la Tour des Suédois et la Tour de la Rue des Remparts.
(Esquisse du chemin d'accès)



LES PORTES



Les anciennes portes d'entrées médiévales ont complètement disparues.
Elles étaient au nombre de trois à section carrée.
Elles se trouvaient toutes les trois sur l'actuelle Rue du Général Leclerc.
Seul le dessin militaire de Versailles nous donne l'aspect extérieur des 3 portes.

Sur cette reproduction la porte au premier plan, est la "Porte de Woerth" en ruine.
Elle est située à la fin de la Rue du Gal Leclerc et le commencement de la Rue de Haguenau.

La porte intérieure "Mittelthor" était une porte de la première ceinture des remparts.
Elle était très haute avec au moins 4 niveaux, elle servait de prison.
Au 13ème siècle, les portes renforcées et ses tours servirent de prison, on trouve
cette configuration à Roufach, à Sélestat, à Haguenau, à Wissembourg, ... et à Reichshoffen.

La Tour pour sortir vers Niederbronn, "Tour de Bitche" était en bon état sur ce dessin.
Elle se situait au niveau de l'actuelle paroisse protestante et au pont du feu rouge
près du Crédit Mutuel.



LES REMPARTS




Les murs des remparts :
D'une hauteur moyenne de 5 mètres et munie d'un chemin de ronde avec des ouvertures
en créneaux. Dans la partie inférieure du mur, il y avait des meurtrières.
Longueur totale des murs de rempart près de 1 400 mètres.




Les vestiges remparts, et une partie du mur de l'ancienne forterresse sont en très bon état.
La première enceinte fut érigée vers 1286 autour du noyau primitif de la ville haute
située au Nord du château ; des vestiges du mur et de 3 tours subsistent rue du Rempart,
près du cimetière place de Woerth (tour dite des Suédois) et rue du Château ;
le mur subsiste aussi en partie rue du Baillage ; une 2e enceinte fut construite au
14e siècle, au nord de la première et entoura la ville basse avec l'église et le cimetière ;
il n'en subsiste que quelques portions.



Mur de protection sûrement prolongé par la famille De Dietrich !
Ce mur n'est pas d'origine sur les plans de la cité médiévale.



Le mur par endroit est épais de 150 cm mais il a perdu son épaisseur primitive et sa
hauteur est actuellement très réduite.



Le vieux mur d'enceinte et la porte d'accès de la tour de guet (rue des Remparts).



LE CHATEAU



Reproduction improvisée du château Fort des Ochsenstein à Reichshoffen.



Le château se composait de 4 hautes tours (plus hautes que les tours de guets des remparts).
Les tours étaients reliées par des murs, l'ensemble formait une grande circonférence.
D'importantes douves encerclaient la résidence fortifiée du Comte d'Ochsenstein.
L'entrée se faisait du côté Nord depuis l'enceinte fortifiée de la cité médiévale.



LA TOUR ELEVATEUR HYDRAULIQUE




Le château d'eau du château !



Le point vert représente la localisation actuelle de la tour élévateur hydraulique.
Les 4 points bleus représentent la localisation des tours de l'ancien château fort.

La tour élévateur hydraulique n'est pas une ancienne tour du château fort mais par contre
il est fort possible que les pierres des tours du premier château aient servit à construire
cette tour hydraulique.


Le plan militaire du 17ème siècle : sur ce dessin d'origine militaire, je rappelle que c'est un
dessin militaire par conséquent une obligation d'être fidèle à la réalité, il n'y avait pas de
place pour accorder un aspect artistique ni une fantaisie ou une quelconque improvisation.
En général les maisons d'habitations sont petites, l'église catholique est de bonne
dimension avec un clocher central au niveau de la nef, un bâtiment complémentaire
est accolé à cet édifice, sûrement le presbytère.
On peut comptabiliser une centaine de maisons, soit une population de plus de 500
personnes. A remarquer au pied de la tour centrale un bâtiment plus imposant.


Copyright 2015/2016 - Bernard SCHMITT (amateur de recherches historiques)



     

  Tous droits réservés 2015 Bernard SCHMITT (Reichshoffen)