Bienvenue dans la commune de MIETESHEIM !
  L'HISTOIRE DE MIETESHEIM - QUELQUES ANCIENNES PHOTOS
  ... LES VILLAGES DES VOSGES DU NORD
  Mairie, 32 rue Principale, 67580 Mietesheim Tél. 03 88 90 30 65
Maire : Jean-Marie OTT ( Email :
mairie.mietesheim@wanadoo.fr)
  Fait partie de la communauté de communes du Pays de Niederbronn-les-Bains
  Situation géographie : Bois communal, partie de la forêt de Haguenau.
Rives de la Zinsel. Village sur le plateau du pays de Hanau, au relief adouci.


Mise à jour 9 novembre 2014


BIENTOT, UNE NOUVELLE REFERENCE HISTORIQUE !





D'après M. SOHN, "cet ouvrage nous a demandé trois années de recherches passionnantes"

Prix du livre en souscription actuellement : 32 euros, il sera distribué le 11 novembre 2010

lors d'une expo sur les inédits du livre (au foyer communal de Mietesheim).
Chèque à adresser à la mairie de Mietesheim à l'ordre du "Trésor Public".





Les villageois sont surnommés "Mohre" (Truies noires, sales),
"Latze" (paysans porteurs de pantalons à ponts).
On dit dans les environs Mietsemer Drecknase (nez sales de Mietesheim)
et "Mertzwiller Sandhase" (les lièvres des sables de Mertzwiller).



De nos jours (lors des fêtes locales) les femmes et
les jeunes filles portent encore la coiffe à nœeud noir
et des jupes rouges, vertes, bleues, violettes,
ornées dans le bas de rubans de velours fleuri.
Les hommes, plus classique, revêtent le traditionnel gilet rouge à
double rangée de boutons dorés, pantalon noir, veste noire et chapeau
noir à bord plat.



HISTOIRE


Les armoiries simplifiées de MIETESHEIM



D'azur, chargé en coeur d'un écusson d'argent à la croix de gueules
La croix rouge sur fond blanc rappelle l'emblème des chevaliers de croisade.
La croix rouge désigne aussi le martyr, la couleur rouge indique
la passion pour la foi chrétienne.
En tout cas, c'est un symbole chrétien.

C'est aussi la croix rouge de Saint-Georges sur fond blanc, patron de l'Allemagne,
en souvenir des anciens liens germaniques !

Le fond couleur azur symbolise la fidélité, la persévérance et la loyauté.

Les armoiries de Mietesheim étaient initialement plus complètes
et ont été simplifiées par l'unique symbole de Saint-Georges.

L'amorial général D'Hozier en 1696, mentionne pour Mietesheim un blason :
D'azur, à un Saint-Michel terrassant un dragon, le tout d'or, son bouclier en forme
d'écusson croisé de gueules (presque à l'identique du blason de Gunstett).
Seul l'écuson croisé de gueules et le blason couleur azur ont été repris sur les armoiries
modernes de Mietesheim !


Les anciennes armoiries de Mietesheim issues du registre d'Hozier sont de mauvaises
qualités, à gauche la représentation selon d'Hozier, à droite une représentation similaire
plus nette.
(Copyright Bernard SCHMITT)



SIGNIFICATION DU NOM "MIETESHEIM"
Mietesheim pourrait signifier "l'habitation de la butte",
cette localité est effectivement perchée sur une petite butte !
La racine paléo-européenne MUT signifie "objet présentant un bord plat (une butte ...)



Mietesheim sur la couverture d'un ancien manuel d'école (livre de géographie).



ORIGINES
Anciens noms : Moduinowilare en 742, Modenesheim (742), Muttensheim en 1229.


Jean-Marie OTT, Maire de MIETESHEIM (1er mandat en 2014)




Vieille carte postale de Mietesheim


Trouvailles néolithiques et romaines (relief de Mercure ?).

Mietesheim apparaît dans les documents dès 742, à l'occasion de donations en faveur
de l'abbaye de Wissembourg. Initialement possession impériale, le village fut donné
en fief aux comtes de Basse-Alsace qui vendirent le village ainsi que le château
d'Arnsberg aux seigneurs de Lichtenberg. A la suite de différents héritages,
Mietesheim parvint aux Deux Ponts de Bitche puis à leurs successeurs,
les Hanau-Lichtenberg.
Des ministériaux ruraux qui portaient le nom du village sont mentionnés en 1175
jusqu'au début du XVème siècle. Les seigneurs d'Arnsberg portaient souvent le titre
d'Arnsberg-Mietesheim. Le droit de patronage était exercé par les Hanau-Lichtenberg.

A la suite de l'introduction de la réforme en 1568, un simultaneum a été mis en place
à la fin du XVIIème siècle, il est encore en vigueur de nos jours.
Eglise et Temple (Eglise mixte et moderne de l'union des sociétés évangéliques),
après la destruction de l'ancien bâtiment lors des bombardements en 1945,
le temple fut entièrement reconstruit en 1948 ; il sert au culte catholique une fois par an.


Mietesheimoise à la fenêtre

Après la défaite de Louis XIV en 1697, beaucoup de familles suisses reformées ont
hérité du secteur de Gundershoffen (dont Mietesheim) pour son repeuplement.
À l'heure de l'émigration cette région était encore un territoire allemand.
Gundershoffen était sous les comptes de Hanau-Lichtenberg. Le canton Berne
en Suisse a fourni la majorité des Suisses dans les territoires alsaciens.
Au total 441 émigrants, approximativement 400 sont venus de Berne, 14 du canton Zurich,
et quelques uns des autres cantons.







La Bataille de Gundershofen-Mietesheim
les 26-27 novembre 1793

La division du Général Burcy, à laquelle Oudinot a été assigné, en la mission de l'armée
pour attaquer une position autrichienne retranchée à Gundershofen. Burcy a à
contre-coeur effectué l'ordre; l'attaque a été repoussée et Burcy lui-même a été tué.
Sans commandant, les troupes d'Oudinot ont été oubliées dans les bois près de Mietesheim
et ont passé le jour suivant sans ordres. Quand les Autrichiens ont attaqué sa position,
Oudinot en temps qu'officier le plus gradé, commande et effectue une défense pleine
d'entrain. Cependant, pendant l'attaque Oudinot a été touché, une blessure sérieuse,
la première de beaucoup de ses blessures. Les troupes d'Oudinot ont été en fin de
compte "trouvées" par le personnel fractionnaire et l'ordre fut donné de reculer.
Sa blessure guérie très lentement et lui a donné de sévères maux de tête.
Il n'est pas retourné à l'armée jusqu'à la fin d'avril 1794.



Mietesheim - dimanche matin, la joie des enfants à la sortie de l'église.



Situation de guerre en 1940, des Chasseurs Alpins à Mietesheim
Le 17 Avril 1940 - visite à Mietesheim du 22ème Bataillon de Chasseurs Alpins.
C'est là que, la 2ème Compagnie de ce Bataillon sera cantonnée jusqu'au départ pour
Mertzwiller.
Au cours du séjour à Mietesheim, le chasseur Lambert, de la 2/22 est blessé et évacué,
à la suite d'une attaque aérienne ennemie.
Les Corps Francs de la 3ème Compagnie sont rassemblés à Mietesheim.
Les 1ère et 2ème Compagnies sont à Mertzwiller.
Le 11 Mai de la même année, regroupement à Mietesheim.
Le 14 mai 1940, l'ordre du départ des chasseurs Alpins est donné pour quitter Mietesheim.


Mietesheim, la sortie de l'église à pieds et en costume alsacien.



Le 15 mars 1945, le 143ème régiment d'infanterie
de l'armée américaine combattait, à Mietesheim.
C'était le 15 mars 1945, le 143ème régiment d'infanterie de l'armée américaine combattait,
à Mietesheim, dans l'objectif de capturer le village de Bitschhoffen, occupé par les
allemands.

L'attaque avait débuté à 1 heure du matin avec le 1er bataillon de la réserve régimentaire,
derrière, les 2ème et 3ème bataillons.
À 11 heures, le 1er bataillon avait exécuté les ordres pour prendre les deux principaux
ponts afin de continuer l'attaque vers Griesbach.
Les compagnies"I" et "L" avaient été fortement sollicité dans la partie sud-ouest de
Mietesheim, le lieutenant Colonel Clarkin, commandant du 1er bataillon, avait mené
deux pelotons de la Compagnie "A" dans le village à partir du Sud-Est et avait capturé
30 prisonniers allemands.
La résistance allemande dans Mietesheim s'était effondrée et le 1er bataillon continuait
à avancer le long de la route de Mietesheim-Griesbach.
D'autres éléments du régiment avaient échoué dans leur tentative de traverser la rivière
de la "Zinsel du Nord" pendant qu'une mitrailleuse lourde allemande avait fait feu pour
repousser l'attaque américaine.
À 18 heures 45, le 1er bataillon avait traversé la rivière de la Zinsel du Nord et 2 pelotons
de la compagnie "A" avaient capturé les maisons défendues par les Allemands retardant
l'avancée américaine.








Mietesheim, capitale française du raifort

Raifort :
XVème siècle "raiz fort", signifie "racine forte".
Le raifort (de la famille des crucifères) est une plante apparentée à la moutarde dont
l'origine française se trouve
en Alsace
(Mietesheim)

Il y a près de 40 ans, Georges Urban et Marguerite Schmidt deux enfants d'agriculteurs de
Mietesheim, petite bourgade du nord de l'Alsace, décidaient de créer un atelier de
fabrication de raifort. L'essentiel de leur clientèle se composait de citadins car,
à ce moment là, la plupart des paysans râpaient eux-mêmes leur raifort.

La fabrication, quand à elle, était concentrée sur les mois d'hiver. Un vieux dicton l'affirmait,
pendant les mois sans "r", le raifort est amer.

Les progrès techniques ont permis de contourner
ce handicap : dès le printemps, les racines sont stockées dans des installations frigorifiques
pour être transformées durant l'été.

Quelques années plus tard, l'entreprise trouve sa dénomination définitive.
Sa seule concurrence est étrangère.
Actuellement, l'usine traite 1711 tonnes de racines par an.
Les agriculteurs alsaciens, treize au total, ne suffisent pas à assurer son approvisionnement.
En effet, la production locale se limite à quelques 70 tonnes sur une superficie
totale de huit hectares. Aussi l'usine est-elle obligée d'importer une centaine de tonnes
du Pays de Bade et de Hongrie






POPULATION CHRETIENNE

En 1807, les confessions religieuses principales sont :
Catholiques : 4%
Luthériens : 95%



Liens Web à connaître :
Mietesheim FACEBOOK: Football
Mietesheim : Le Raifort et Raifalsa
Mietesheim : Cidou
fait partie de la
ComCom de Niederbronn
La commune ne dispose pas encore de site Web !






 

 

  Tous droits réservés 2007 - Bernard SCHMITT (Reichshoffen)