Bienvenue dans les communes du nouveau canton de Reichshoffen !
   
  PRESENTATION DE LA COMMUNE DE MERKWILLER-PECHELBRONN
  ET HOELSCHLOCH
  Email : mairie.merkwiller@wanadoo.fr
  Maire de Merkwiller-Pechelbronn : M. Dominique Schneider








MERKWILLER-PECHELBRONN



Noms anciens : Margbergavillare, Merckenwilre

MERKWILLER
Selon Michel Paul Urban dans son livre "la Grande Encyclopédie d'Alsace"
signifierait "Le domaine de la marche"
Du vieil allemand Marka signifiant "frontière, marche" et suivi de Willer emprunté au
gallo-roman villare "domaine".
Sous les carolingiens, les marches constituaient des zones de protection militaire
à proximité d'une frontière ou d'un territoire mal pacifié.


PECHELBRONN
Nom ancien Bechelbronn vers 1498 ou Baechelbronn vers 1734, signifiant "la source du
Bitume".
De l'allemand PECH signifiant "poix, bitume" et Brunn(en) "source"


Les deux noms associés donnent " Le domaine de la marche et la source du bitume"



SUPERFICIE - ALTITUDE


Le ban communal s'étale sur une superficie de 376 ha
Altitude minimum 153 m – maximum 199 mètres.


EVOLUTION DE LA POPULATION


En 1890, il y avait 345 habitants.
En 2012, la commune comptait 970 habitants.
Depuis mars 2015, ce village est rattaché au nouveau canton de Reichshoffen.



ARMOIRIES




Les armoiries de Merkwiller-Pechelbronn se décrivent de la façon suivante :
De gueules à la bande d'argent accostée de deux cotices flammées du même et
accompagnée en chef d'une lettre M et en pointe d'une lettre P onciales d'or.



Les armoiries Région Alsace créées par le Conseil régional en 1990
Création d'armes de Merkwiller illustrant l'industrie principale de la région, inspirées des armes
de la Basse Alsace dont les cotices flammées symbolisent la matière inflammable que représente
le pétrole. (Proposition de Robert Louis)



HISTORIQUE



La première mention du nom de Merkwiller sous la forme de Marcaberga, date de 742 où
"Mark Berganvillare".

En 1525, faisait partie de l'ancien bailliage de Kutzenhausen, ce bailliage semble avoir
fortement participé au soulèvement des paysans. Le bailliage constituait une seule paroisse, ce
qui renforçait sans doute l'esprit communautaire. L'église s'élevait à Nieder-Kutzenhausen.


L'histoire du village est très étroitement liée avec celle du pétrole et du thermalisme ;
mentionnée pour la première fois en 1498, l'industrie minière de Pechelbronn est la doyenne
de toutes les sociétés pétrolifères du monde.

Vers 1550, les Fleckenstein y introduisirent la Réforme et en 1554 le premier pasteur s'y
installa.


Ce village qui était une annexe de Kutzenhausen, a appartenu à de nombreux seigneurs
(Fleckensteiner, Comte de Lichtenberg, Comte de Hesse-Hambourg).

Les habitants du hameau de Merkwiller tentèrent à maintes reprises d'obtenir l'élévation de
localité en commune autonome.Vers 1870, Merkwiller c'était allié à Ober-Kutzenhausen, puis
à Hoelschloch. Le 11 mai 1888 Merkwiller-Hoelschloch devient une commune indépendante et
se dépare de Kutzenhausen.

En 1922, la commune prendra le nom de Merkwiller-Pechelbronn.






Grâce à son gisement de pétrole, le village connut à partir des années 20 une grande prospérité
et cela jusqu'à la fin de la 2nde guerre mondiale. Le 3 août 1944, le village et la raffinerie furent
soumis à un terrible bombardement (1600 bombes en quelques minutes).
La raffinerie fut reconstruite, mais l'épuisement du gisement de pétrole a amené la S.A.E.M.
de Pechelbronn à arrêter toute activité en 1970. (Cf. musée du pétrole).




Source des Informations historiques : http://www.merkwiller-pechelbronn.com/


Merci d'apporter vos compléments d'informations.



LES HABITANTS


Les habitants de Merkwiller-Pechelbronn sont appelés MERKWILLEROIS(ES).



PHOTOS




Dans le village, le musée du Pétrole.









GROUPE FOLKLORIQUE, MERKWILLER PECHELBRONN



Pechelbronn en 1936.



HOELSCHLOCH



Cette annexe fait partie de Merkwiller-Pechelbronn

Kutzenhausen, issu de l'ancien bailliage, comprenant au début du 19e siècle diverses localités
voisines dont Merkwiller et Hoelschloch, ces deux écarts formèrent en 1888 la nouvelle commune
de Merkwiller.


HOELSCHLOCH est orthographié Hoelsloch au 18ème siècle, et signifierait "Le trou d'enfer" !
De l'allemand LOCH "trou" précédé de HÖLLE "enfer", du vieux haut allemand HELL(I)A, encore
helle en moyen allemand. Le mot a pu être traité comme un masculin ou peut-être faut-il
considérer l'adjectif höllisch (Höllisches Loch). La motivation n'apparaît pas !
Et pourquoi ne pas rapprocher Hell de HEILI, HELI "saint" et Loch du latin Locus "lieu" ?
D'où la signification de "lieu Saint", en quelque sorte pervertie en "trou d'enfer"
A Pechelbronn, lors d'un forage pour la recherche de pétrole, a été découverte en 1910 la
source dite des Hélions.
Le nom actuel se réfère au français hélion "noyau de l'atome d'hélium", sans rapport avec cette
eau thermale, sodique et ferruginause, jaillie des profondeurs de la terre à une température de
+65°C. La forme source des Hélions ne serait-elle pas une franscisation désappropriée de
l'alsacien Heljebrunn "source sacrée" ?
Source Michel Paul URBAN.


La source des Hélions






Établie à 159 mètres d'altitude, la gare SNCF de Hoelschloch est située entre les gares de
Walbourg et de Soultz-sous-Forêts











Liens webs (à compléter) :
MERKWILLER-PECHELBRONN
MUSEE DU PETROLE
CLUB VOSGIEN
ANTAR



     

  Tous droits réservés 2015 - Bernard SCHMITT (Reichshoffen)