Bienvenue dans la commune de KINDWILLER !
  L'HISTOIRE DE KINDWILLER ET LA HARDT
  Population : 560 habitants (en 2004)
  Mairie, 41 rue Principale, 67350 Kindwiller Tél. 03 88 07 70 67
Maire :
Gérard VOLTZ - Email :
mairie@kindwiller.fr
  Quelques photos
  Situation géographie : petit village du Pays de Hanau-Lichtenberg à la frontière du PNRVN
situé sur un plateau vallonné du pays de Hanau, versant gauche de la vallée de Rothbach.




Kindwiller et la Hardt sur la carte de CASINI


HISTOIRE


Les armoiries de Kindwiller

Parti dextre d'or de la moitié d'un aigle à deux têtes de sable
de senestre de gueules chargé du gril du supplice d'argent
La partie de gauche représente le blason de l'empire germanique (ancienne appartenance
à l'Allemagne ou à Haguenau ? ).
La partie de droite rappelle le protecteur Saint-Laurent représenté par le gril du supplice,
il fait aussi référence au supplice de Saint-Laurent, mort brulé sur le gril d’une échelle
métallique, également mentionné dans les armoiries de La Walck.

Saint-Laurent est le patron de l'église locale.
Demi-Aigle : qui figure dans presque toutes les armoiries frisonnes,
est la moitié (presque sans exception la moitié dextre)
d'une aigle dont le corps serait coupé en sens vertical,
tandis que la tête et le col sont restés libres,
ce qui fait qu'elle serait plutôt la moitié d'une aigle éployée.
Cependant on est convenu de la considérer comme la moitié d'une aigle simple.
(© Bernard SCHMITT)


SIGNIFICATION DU NOM "KINDWILLER"
Anciens noms : Kintwilre, Kintweiller, Kindweiller,
Keint-weiller.
Les habitants s'appellent les KINDWILLEROIS
(OISES)


Le nom du village provient probablement du nom d'un propriétaire d'une
ancienne fabrique de tuiles qui s'appelait "KIND"
de l'Allemand CHINDO (signifie enfant)
"Ferme des KIND".
Une autre version propose la signification "domaine de l'abri"
issue de la racine paléo-européenne KN-T signifie fermer, abri
(Michel Paul Urban)


Sobriquets du village de Kindwiller :
Kindwiller Babeschleger = lècheur de bouillie
(source : Kindjane@aol.com)




GENERALITES
Population de 560 habitants, altitudes 168 à 226 m (officiel : 210 mètres), superficie : 597 ha,
ancien village impérial,
Eglise moderne Saint-Laurent.
L'église de Kindwiller a été reconstruite par l'architecte Fernand Guri après destruction en 1945 ;
l'avant projet est daté de 1956 ; l'église fut consacrée en 1965 ; de l'ancien édifice terminé en 1879,
on a conservé le choeur.



Gérard VOLTZ, nouveau Maire de KINDWILLER (en 2008)




Insigne du Football Club de Kindwiller

Le village de Kindwiller présente une structure allongée avec un petit noyau regroupé à l'Est.
Le village ayant été partiellement détruit lors de la seconde guerre mondiale,
les constructions sont pour la plupart récentes.

Le village apparaît sous la dénomination de Kintwilre en 1317. Il était autrefois sous la
juridiction du bailli de Haguenau.
Aux XIIème et XV ème siècles, une famille portant le nom du village est mentionnée.


La guerre des paysans en 1525 : c'est la situation matérielle (poids excessif des impôts,
l'abus de pouvoir des Seigneurs, ...) qui a poussé les paysans à la révolte.
L'insurrection paysanne alsacienne, éclate le lundi de Pâques, le 19 avril 1525.
Le rassemblement le plus proche est celui de Neubourg, le couvent est occupé
par 200 hommes armés d'outils agricoles.
Le 21 avril, un groupe de paysans se forme à Kindwiller et Bitschhoffen.

En 1561, la paroisse de Kindwiller revient à la religion catholique après avoir adopté
la réforme de 1545. C'est le curé d'Uhrwiller qui officiait à Kindwiller depuis
la guerre des Paysans.

Le village passa sous la domination française en 1648.

En novembre 1793, pendant la guerre contre les Autrichiens, Prussiens et émigrés
français, des combats se déroulent à Kindwiller
En 1796, les églises de toutes confessions sont fermées, il est interdit de sonner
les cloches pour un exercice de culte, à Kindwiller l'adjoint de la commune fait
quand-même sonner les cloches.

Les mines exploitées par De Dietrich et affectées à la forge de Mouterhouse sont,
entre autres, celles des terres de Kindwiller

Au début du 19ème siècle, la paroisse filiale catholique de Kindwiller à comme
paroisse succursale celle d'Uhrwiller. En 1820, Kindwiller redevient une propre paroisse.



Vue aérienne sur Bitschhoffen, Kindwiller, La Walck et Uberach.


Il existe un moulin "Le moulin Hardtmuhle" figure sur la carte de Cassini, vers 1760 ;
dans leur état actuel, les bâtiments sont du 19e siècle ; une restauration est actuellement en cours

Une patrouille américaine de quatre volontaires s'infiltre dans les lignes allemandes

par Kindwiller, elle restera pendant 24 heures pour observer les positions allemandes,
puis ce fut la libération :
Le 13 mars 1945, vers 10 h, les Américains libéraient définitivement Kindwiller.
Une première fois libérée le 30 novembre 1944, la commune fut réinvestie par l'armée
allemande vers la mi-janvier 1945, suite au déclenchement de l'opération Nordwind.
Les soldats américains du poste avancé furent capturés. Ce retour des Allemands
provoqua la fuite d'une grande partie de la population qui se réfugia à Kirrwiller,
Hochfelden, Saverne, Sarrebourg, mais aussi en Haute-Saône, à Gay.
L'armée américaine a installé la défense dans l'annexe de la Hardt, à environ
500 mètres du village. Ils envoyèrent régulièrement des tirs d'artillerie sur la
commune qui fut aussi soumise à deux bombardements par l'aviation.
Les Allemands avaient installé des mitrailleuses ainsi que des pièces d'artilleries
et avaient ceinturé le village par des rangées de mines.
Le clocher de l'église est touché et s'effondre le 2 février 1945. Tout au long de ce
mois de février, les tirs ont continué. Dans la nuit du 2 au 3 mars, les habitants qui
étaient restés furent évacués par l'armée allemande.

27 victimes
Ce n'est que le 13 mars que des éléments du 3e bataillon USID ont repris le village.
Un tir de barrage d'artillerie qui a duré cinq heures a précédé l'attaque menée par
le capitaine Beauregard qui fut blessé pendant cette opération. Leur progression a
été retardée par les champs de mines. Ils ont réussi à réduire les dernières poches
de résistance en capturant neuf soldat ennemis.
C'est finalement vers 10 h que le village fut libéré par le détachement sous les ordres
du sergent Parks; Kindwiller a payé un lourd tribut à ces combats. Onze civils ont
été tués pendant cette période et le village fut détruit à près de 95 %.
La commune déplore la perte de 27 habitants, victimes du conflit mondial.
Vers le 18 mars, les premiers habitants sont revenus dans le village sinistré
et méconnaissable.
Le nettoyage, le relogement dans des baraquements et par la suite la reconstruction
pouvaient démarrer. Le 20 juin 1965, l'église St-Laurent, a dû être reconstruite,
le clocher a été detruit.



Destruction du clocher de l'église, lors des bombardements de 1945.




Liens Web :
Comcom du Val de Moder
Moulin de la Hardt
Foot sur Facebook
http://marx-constructions.fr/
kindwiller.fr (non actif)





Le Val de Moder représenté par :
Niedermodern, La Walk, et Kindwiller dans l'arrière plan (Photo: dauendorf.free.fr)



HARDT


Ancien nom : Hardmuuhl


Le lieux-dit "Hardt", fait partie de la commune de Kindwiller.
Le moulin de la Hardt, un gîte rural.

Hardt, est un lieux-dit regroupant quelques maisons (8 habitations, soit 25 personnes)
Ancienne scierie (et moulin) transformée en gîte.

Joannis HERRMANN décédé le 4 septembre 1751 était sans doute un occupant
du moulin de La Hardt : Meunier de Kindweiller

Ce nom provient probablement du vieil allemand "Hardt" signifiant "la forêt à pâturage"



Le Hameau de la "HARDT"



Un moine à la Hardmühle de Kindwiller (période de 1945 ? )






 

 

  Tous droits réservés 2005 - Bernard SCHMITT (Reichshoffen)