Bienvenue dans les communes du nouveau canton de Reichshoffen !
   
  PRESENTATION DE LA COMMUNE DE DURRENBACH
  Email : mairie@durrenbach.fr
  www.durrenbach.fr (Facebook)
  Maire de Durrenbach : Damien Weiss





DURRENBACH



La Commune de Durrenbach en 1987

Le ban communal de Durrenbach s'étend jusqu'à la route de Haguenau du village voisin
Morsbronn !



DURRENBACH, en alsacien "DIRREBACH"
Selon Michel Paul Urban dans son livre "la Grande Encyclopédie d'Alsace" Durrenbach
signifie "le Ruisseau sec". La racine du nom provient de l'Allemand "dürr" Sec et "Bach"
Ruisseau.
Effectivement, l'ancien lit de la rivière Bieberbach, dont le cours d'eau avait été détourné
par les moines de Bibelies (Biblisheim, lieu d'un monastère de bénédictins) se trouvait de
ce fait souvent à sec.

Autre variante dans la rubrique "Armoiries"


SUPERFICIE - ALTITUDE


Le ban communal s'étale sur une superficie de 530 ha
Altitude minimum de 152 mètres et un maximum de 181 mètres.
Altitude de la Mairie 165 m


EVOLUTION DE LA POPULATION



En 1793, il y avait 740 habitants.
En 2012, la commune comptait 1 084 habitants.
Depuis mars 2015, ce village est rattaché au nouveau canton de Reichshoffen.



ARMOIRIES




Les armoiries de Durrenbach se décrivent de la façon suivante :
"de gueules à trois poissons d'argent l'un sur l'autre"
Les 3 poissons pourraient rappeler l'eau de rivière
!

Explication :
L'origine du blason est mal connue. D'après la tradition, les trois poissons viendraient
de trois ruisseaux : la racine "durr" serait une déformation de drei (trois) ;
les 3 rivières du secteur sont le Biberbach, le Muehlbach, et le Halbmuehlbach
(qui n'est autre que la Sauer).



HISTORIQUE



Ailleurs, sur le site de la Musique Saint-Barthélémy, il est écrit :
La destinée de Durrenbach, village cité pour la première fois sous le nom de Grewenbach
en 1106 dans un document signé par l’Empereur germanique Henri V, est liée directement
à l’évolution de l’abbaye de Walbourg, fondée en 1074 par deux moines bénédictins,
Wibertus et Manenius…

L’agriculture et l’artisanat rural furent pendant des siècles les seules activités
économiques des habitants. La découverte d’une nappe de pétrole en 1891 à seulement
150 mètres de profondeur bouleversa leur destinée. Subitement, on vit pousser par-ci,
par-là des tours en bois animées par des machines étranges du jeune ingénieur
Antoine Racky. C’est là qu’il mit au point son invention, un système de forage à
battage rapide qui fit le tour du monde.
Cette aventure se prolongera avec celle de Pechelbronn et Durrenbach devint un
village d’ouvriers-paysans vivant au rythme des saisons et de la production de l’or
noir de la concession. Les brasseries et les commerces fleurissent.
Le chemin de fer désenclava la commune.
Malheureusement cet "eldorado" fut de courte durée.
La fièvre du pétrole retomba dès 1906.




Carte postale de Durrenbach en 1916

La nouvelle église de Durrenbach, dont la consécration officielle eut lieu le 19 mai 1912, a été
construite sous la direction des architectes Buchmann Anton, Haug et Gruenenwald, à partir
de 1911. Les trois nouvelles cloches de l’église furent, elles, bénies le 26 décembre 1911.
(Source Wikipédia)


Merci d'apporter vos compléments d'informations.


LISTE DES MAIRES SUCCESSIFS DE DURRENBACH
Depuis 2014 Monsieur Damien WEISS
De 1995 à 2014 Monsieur Charles MEYER-KUHN
De 1977 à 1995 Monsieur Albert ZEIGIN
De 1947 à 1977 Monsieur Joseph WILLINGER
De 1945 à 1947 Monsieur Charles KUHN
De 1935 à 1945 Monsieur Charles KEMPF
De 1925 à 1935 Monsieur Joseph WILLINGER



LES HABITANTS



Les habitants de Durrenbach sont appelés DURRENBACHOIS(ES).



PHOTOS













Durrenbach a un marché hebdomadaire au XIIème siècle.

Le village reste possession de l'abbaye de Walbourg jusqu'à sa destruction en 1525,
et passe alors à l'évêché de Spire. Les 16ème et 17ème siècle sont une période
désastreuse pour le village, dévasté par les guerres et les épidémies.
L'annexion française est une période de renouveau malgré des taxes et les impôts :
Durrenbach, commune riche, a les moyens de racheter les terres.
En 1870, le village est épargné par la bataille de Woerth. Malgré les vicissitudes du
20ème siècle, la vitalité du village s'est confirmée.



Un ancien lieu de culte était édifié au même emplacement que l'église
Saint-Barthélemy.


Il était composé d'une tour-choeur médiévale et d'une nef
datant du XVIIIème siècle. L'église est détruite en 1910, et est remplacée par
un nouvel édifice donnant sur la rue Principale. La reconstruction s'est engagée
selon les plans de l'architecte Anton Buchmann, originaire de Wissembourg,
mais le cocher s'effondre en 1911. Suite à cet incident, les murs déjà construits
sont détruits, afin de bâtir une nouvelle église. Les travaux sont dirigés par les
entreprises Fehrbach et Schindele, selon les plans de deux architectes
strasbourgeois : Haug et Gruenenwald.
En 1991, une restauration intérieure est débutée par l'entreprise Muller et fils.



Ancienne pompe à bras de pompiers.



Les vergers autour de Durrenbach





Liens webs :
LIEN FACEBOOK
Menuiserie
Le site Internet www.durrenbach.com a été désactivé !
Musique St Barthélémy
Bigmat
Ecole-oberlin
Les cigognes
Moritz
MOB
Beau séjour






     

  Tous droits réservés 2015 - Bernard SCHMITT (Reichshoffen)